Une nouvelle classe vraiment… exceptionnelle !

Comme une carotte placée devant les enseignant·es pour faire avaler l’adoption du PPCR, la nouvelle « Classe Exceptionnelle » est mise sur les rails.

Les premières campagnes de promotion ont débuté au mois de mai en académie. Sans surprise pour la CGT. Dès l’annonce de ce nouveau « grade », nous étions opposé·es à la création de la Classe Exceptionnelle, réservée à un nombre extrêmement faible de collègues (moins de 2,5% cette année !). Nous demandons son remplacement par la création de nouveaux échelons dans une grille indiciaire revalorisée, commune à tou·tes les enseignant·es.

Vous trouverez ci-dessous les détails de l’accès à cette nouvelle classe… vraiment exceptionnelle  !

Pour les enseignant·es, les décrets parus au sujet de la mise en œuvre de la Classe Exceptionnelle nous laissent dans la plus grande perplexité ! En effet, pour accéder à ce nouveau grade, il y a deux possibilités :

  1. Au titre du premier vivier : être au 3e échelon de la hors classe (2e échelon pour les agrégés) ET avoir eu des fonctions particulières pendant 8 ans ; cela comprend :
  • Les années d’affectation dans une école ou un établissement qui comporte des difficultés particulières tenant à l’environnement socio-économique et culturel de l’établissement (listés par le MEN),
  • Les années passées dans les écoles, collèges ou lycées pour l’ambition, l’innovation et la réussite,
  • L’enseignement réalisé dans des classes de STS ou formation technique supérieure ou CPGE à condition de l’avoir effectué à temps plein,
  • Directeur d’école,
  • DDFPT (Chef de Travaux à temps plein),
  • Directeur départemental ou régional UNSS (a priori UGSEL également),
  • Maître formateur (ISFEC),
  • Référent auprès des élèves en situation de handicap.
  1. Au titre du second vivier : sixième échelon de la hors classe (4e échelon pour les agrégés)

Les modalités d’accès :

Pour le premier vivier, il est nécessaire de candidater par le biais d’I-Professionnel (qui doit donc être enrichi d’un nouveau « module » pour se rapprocher de celui de nos collègues du public). Les agents éligibles à la classe exceptionnelle sont normalement informés par le biais de leur messagerie académique ; ils n’ont alors que… 14 jours pour candidater

Pour le second vivier, il n’y a rien à faire, les candidatures sont automatiques

Particularité : les enseignants qui postulent au premier vivier peuvent aussi prétendre à la classe exceptionnelle au titre du second vivier : ils ont donc deux fois plus de chances d’y accéder…

La sélection :

 Le chef d’établissement et l’inspecteur rédigent un avis (sur I-Prof pour le public) au titre du premier et du second vivier (un seul avis pour les deux)

  • Chaque agent peut prendre connaissance de cet avis avant la commission
  • L’appréciation du recteur : elle comporte 4 niveaux
---- Excellent

--- Très satisfaisant

-- Satisfaisant

- Insatisfaisant (vous êtes nul quoi…)
Mais attention ! Le recteur ne peut pas mettre excellent à tout le monde !

 

Il doit respecter un pourcentage :

Au titre du premier vivier :
– 20 % maximum d’Excellent
– 20 % maximum de Très Satisfaisant

Au titre du second vivier :
– 5 % maximum d’Excellent
– 30 % maximum de Très Satisfaisant

On pensait les notes disparues… et bien non !

Chaque année d’ancienneté rapporte des points selon un barème précis. Vous retrouverez l’intégralité de ce barème sur notre site internet.

Echelon et ancienneté Valorisation
3e échelon hors classe sans ancienneté 3 Exemple du barème de points pour l’accès à la Classe Exceptionnelle pour les Certifié·es, PLP, PEPS.
3e échelon hors classe ancienneté comprise entre 1 jour et 11 mois 29 jours 6
3e échelon hors classe ancienneté comprise entre 1 an et 2 ans 5 mois 29 jours 9
4e échelon hors classe sans ancienneté 12
4e échelon hors classe ancienneté comprise entre 1 jour et 11 mois 29 jours 15
4e échelon hors classe ancienneté comprise entre 1 an et 1 an 11 mois 29 jours 18
4e échelon hors classe ancienneté comprise entre 2 ans et 2 ans 5 mois 29 jours 21
5e échelon hors classe sans ancienneté 24 L’appréciation du Recteur (ou du DASEN pour le 1er degré) rapporte aussi des points:
5e échelon hors classe ancienneté comprise entre 1 jour et 11 mois 29 jours 27
5e échelon hors classe ancienneté comprise entre 1an et 1 an 11 mois 29 jours 30
5e échelon hors classe ancienneté comprise entre 2 ans et 2 ans 11 mois 29 jours 33
6e échelon hors classe sans ancienneté 36 AVIS Barème
6e échelon hors classe ancienneté comprise entre 1 jour et 11 mois 29 jours 39 Excellent 140
6e échelon hors classe ancienneté comprise entre 1 an et 1 an 11 mois 29 jours 42 Très satisfaisant 90
6e échelon hors classe ancienneté comprise entre 2 ans et 2 ans 11 mois 29 jours 45 Satisfaisant 40
6e échelon hors classe ancienneté égale ou supérieure à 3 ans 48 Insatisfaisant 0

La preuve par l’absurde

La première réunion de la  CCMA au rectorat de Caen sur le sujet a permis de mettre en lumière des dysfonctionnements, pointés par tous les syndicats (y compris ceux qui étaient favorables au PPCR).

Une étude précise  de la CGT sur l’ensemble des situations individuelles étudiées lors de cette commission a permis de relever des anomalies :

  • 14 enseignant·es promouvables d’une discipline ont un avis strictement identique : « Très bon professeur qui s’investit dans le cadre des sections dont il a la charge. Le travail est sérieux et de qualité. ».  Ce cas n’est pas isolé. Cet autre inspecteur gère un panel d’enseignants particulièrement homogène, puisqu’ils bénéficient tous les 11 de l’appréciation suivante : « Professeur qui assure avec sérieux les missions qui lui sont confiées. ».
  • Les chefs d’établissements ne sont pas en reste, et appliquent la même méthode (expérimentale ?) du « Copier-Coller ». Ce qui est drôle (ou pas !), c’est de retrouver des appréciations strictement identiques pour 2 enseignants différents, à la fois pour l’inspecteur et le chef d’établissement.

Et pourtant, dans un cas l’avis du recteur est « Excellent » et dans le cas suivant il n’est que « Très satisfaisant » (voir le tableau ci-dessous)… Bilan, le barème final, et donc le classement sont bien différents !

Ne jetons pas la pierre aux inspecteurs et aux chefs d’établissements, qui ont dû essuyer les plâtres d’un nouveau système imposé dans l’urgence et dans une impréparation totale. L’analyse des bulletins scolaires de nos élèves pourrait bien faire apparaître les mêmes pratiques. Mais dans le cas de l’accès à la Classe Exceptionnelle, il s’agit de mettre en place un classement entre les collègues (un principe que nous rejetons) qui modifiera sensiblement le déroulement de carrière des personnels, et leur rémunération !

Si nous avons dès le départ refusé le PPCR, c’est que les « avancées » promises sont un miroir aux alouettes. Nous avons toujours demandé une véritable revalorisation des carrières, qui passe en priorité par une augmentation immédiate et conséquente des salaires pour tou.tes les enseignant.es !

Elle est pas belle notre évaluation ? 

Rang Nom Ancienneté Avis du Chef d’établissement Avis de l’inspecteur Avis du recteur Barème
1 Monsieur X 48.00 Un enseignant excellent qui est un pilier de son secteur de formation et une référence dans les projets qu’il sait développer avec les équipes enseignantes. Professeur aux compétences professionnelles de valeur, ayant su développer et enrichir tout au long de sa carrière une expertise scientifique et technologique lui permettant d’être un professeur reconnu au service  des étudiants et de ses pairs. Excellent 188.00
21 Monsieur Y 48.00 Un enseignant excellent qui est un pilier de son secteur de formation et une référence dans les projets qu’il sait développer avec les équipes enseignantes. Professeur aux compétences professionnelles de valeur, ayant su développer et enrichir tout au long de sa carrière une expertise scientifique et technologique lui permettant d’être un professeur reconnu au service  des étudiants et de ses pairs. Très satisfaisant 138.00

 

Le tract en version pdf
Imprimer cet article Télécharger cet article

3 réactions

  1. Etant « Eligible » Suis-je retenu? (second vivier) à quelle date le saurai-je?
    je suis reclassé au 6ème échelon et au 7ème depuis le 15 mai 2017
    quel effet sur l’indice?
    Je pars en retraite le 1er août 2018 Y a-t-il un effet sur celle-ci?

    Cordialement
    Jean Chazy {N-D) Rueil-Malmaison 92500

    1. Bonjour Jean,
      J’ai transmis tes messages aux camarades de Versailles qui sont efficaces et les plus à même de te répondre (academie.versailles@cgt-ep.org)
      Fraternellement

  2. Si c’est automatique pour la 2 ème campagne il n’y a vraiment rien à faire, les candidatures sont automatiques?

    En 2o18
    Etant donné que l’a rétroaction du 7 ème échelon au 6 ème échelon date de septembre 2017.
    Comment se fait le calcul d’ancienneté?

    Que change la classe exceptionnelle d’un point de vue du salaire. Je n’ai pas trouvé l’indice.

    Partant en retraite le 1/o8/2018 et étant « éligible » si je suis retenu,
    Y a-t-il une incidence sur celle-ci?
    Quand l’information sera communiqué au enseignants ?
    La commission a-elle eu lieu le 22 mai comme cela était indiqué sur la circulaire?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *