POITIERS : plus que jamais, toutes les voix vont compter !

Une partie de l’équipe militante de Poitiers

Deux voix ! c’est ce qu’il nous a manqué en 2014 pour obtenir un élu en CCMA.

Alors en 2018, tou·tes les militant.es de la CGT Enseignement Privé sont plus que jamais à pied d’œuvre et motivé·es pour enfin gagner l’élu·e qui est à portée de bulletin…

Pour le 1er degré c’est plus compliqué, très peu d’adhérent.es, un milieu culturel moins favorable pour la CGT, mais on progresse, avec cette année des candidat.es potentiel.les, mais pas encore de liste complète.

Depuis quatre ans, le travail n’a pas manqué : participation aux différentes instances et réunions (CAE, CIDE, Agricole, rectorat, élections DP, CE), réponses aux nombreuses sollicitations, notamment dans les établissements, par mail ou téléphone, illustrant de fait que la CGT, là où elle est présente, est bien repérée comme une source sûre pour obtenir des réponses aux questions et un soutien dans les situations plus complexes. Enfin, un réseau militant actif s’est développé pour la distribution de l’information dans les établissements.

Ce travail de terrain s’est avéré payant et le nombre d’adhérent.es a augmenté de 25 % en 4 ans dans l’académie, sans compter les sympathisant.es !

Dans les établissements, nous le sentons, les collègues ont besoin d’autre chose que le ronronnement servile d’autres syndicats. Les collègues râlent. Mais il n’est pas toujours simple de faire admettre que ce n’est pas en ruminant dans son coin que les choses vont bouger.

C’est collectivement que nous pourrons faire évoluer les mentalités et faire triompher nos revendications, pour de meilleures conditions de travail et une réelle reconnaissance de notre métier.

Alors du 29 novembre au 6 décembre, je vote et je fais voter CGT !

Imprimer cet article Télécharger cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.