Prélèvement à la source : attention …

Le prélèvement à la source débute en janvier 2019.

D’après le gouvernement, le montant annuel de l’impôt ne devrait pas varier avec la mise en place de ce nouveau système, même si les modalités de perception changent.

La réalité est un peu plus complexe…

Avez-vous vu sur votre bulletin de salaire, depuis 2 mois, le « montant simulé du prélèvement à la source, pour information » ?

Concrètement, ce « montant simulé » mensuel, s’il est multiplié par 12, représente bien plus que l’impôt payé l’année précédente.

Pourquoi ? Le prélèvement à la source n’intègre pas les déductions ou crédits d’impôts (cotisations syndicales, garde d’enfants, emploi d’un·e salarié·e à domicile…).

Ces dernières vont conduire à un versement sur votre compte (ou par chèque) à la date du 15 janvier (normalement !) de 60% du montant des déductions dont vous avez bénéficié l’an dernier. L’ajustement sera effectué en septembre, en fonction de la déclaration que vous aurez malgré tout à faire sur vos revenus de 2018.

Bref, prenez vos précautions, car votre salaire de janvier risque bien d’être amputé d’une somme bien supérieure à ce que vous imaginiez…

Retrouvez ci-dessous les informations de nos camarades de la CGT Finances Publiques :
Le prélèvement à la source en 10 questions
Dossier "Prélèvement à la source"
Imprimer cet article Télécharger cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.