… et la CGT est devenue représentative dans l’enseignement privé (éducation nationale et agricole !)

La CGT Enseignement Privé a progressé fortement lors des élections professionnelles de décembre 2018. Carton plein !

Pour la 1ère fois, nous obtenons un.e élu.e au CCMMEP (Comité Consultatif Ministériel des Maîtres de l’Enseignement Privé), et un élu au CCM (Comité Consultatif Ministériel) dans l’enseignement agricole.

Dorénavant, la CGT fait partie des 4 syndicats représentatifs au niveau national, avec la CFDT, le SPELC et la CFTC.

Ce résultat est le fruit du travail mené depuis de plusieurs années par une équipe dynamique et motivée, qui s’est largement renforcée ces dernières années. Notre nombre d’adhérent·es a augmenté de 24% sur les 4 dernières années !

Les moyens syndicaux alloués à la CGT vont considérablement augmenter suite aux résultats de ces élections. Nous devrons les mettre au service des personnels, pour encore mieux défendre nos conditions de travail et porter nos revendications collectives.

Nous nous engageons à faire preuve de transparence dans les instances où nous siégeons dorénavant !

Merci à tou·tes !

16,00 % De gros scores en région !

La CGT Enseignement privé est présente sur l’ensemble du territoire. Dans plusieurs régions, nous avons réalisé de très bons résultats. Vous pourrez compter sur nos élu·es :
Créteil : 33%
Caen : 29%
Versailles : 21%
Guyane : 49%
Marseille : 22%
Montpellier : 17%
Rouen : 19%
Poitiers : 18%
Paris* : 25%
Hautes-Pyrénées : 34%

* liste commune avec le SUNDEP

C’est l’augmentation du nombre de voix de la CGT Enseignement privé au niveau national (1er et 2nd degré confondus) entre 2014 et 2018 !
Nous avons gagné plus de 500 voix, dans un contexte de faible hausse de la participation (+0,56 %)
Un bon résultat aux élections, c’est bien.
Mais ça sert à quoi si l’on n’en fait rien ensuite, pour les collègues ?A la CGT, nous ne comptons pas en rester là. Nous devons faire avancer les choses.
Et nous ne pourrons le faire… qu’avec vous !

Avec 8,3 % des voix au CCMMEP, la CGT Enseignement privé a donc obtenu un·e élu·e au ministère. C’est une première ! Un coup de tonnerre dans le Landerneau des rapports « feutrés » entre le ministère, les syndicats historiques et les réseaux du privé, dont l’enseignement catholique. Nous saurons être à la hauteur de votre confiance et nous mettrons devant leurs responsabilités et le ministère et les syndicats « réformistes » ayant perdu de vue leur fonction première : la défense des salariés de notre secteur.

Dans l’Agricole aussi…

En 2014, avec 8,9 % des votants, il avait manqué 17 voix à la CGT pour devenir représentative. En décembre dernier, nous avons comptabilisé 9,1 % des suffrages et gagné notre élu.

Une autre expression, en faveur des salariés de l’enseignement agricole privé sous contrat avec l’Etat, va être possible au Ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation.

Quels changements ?

Il suffisait de voir la tête, au soir des résultats, de certains de nos petits camarades des 3 syndicats majoritaires pour mesurer leur émoi. Ils avaient compris : plus rien ne serait comme avant et la transparence serait dorénavant de mise.

Dans une « lettre ouverte », nous nous sommes d’ailleurs engagés auprès des autres organisations syndicales de notre champ professionnel, jugées non-représentatives (FO, CGC, Sundep, Unsa), à partager les informations dont nous allons bénéficier au titre d’organisation syndicale représentative.

Pour la CGT Enseignement, le pluralisme syndical est un atout démocratique. La culture de l’entre-soi est un enfermement stérile contraire aux intérêts des personnels que nous entendons défendre. La transparence de ce qui se dit et se fait dans les instances est primordiale.

Un exemple ? Nous l’avions dénoncé dans notre dernière « vidéo mouvement » (voir sur notre site) : les accords de l’emploi sont en cours de renégociation secrète depuis l’automne 2018 entre le Secrétariat Général de l’Enseignement Catholique, la CFDT, le SPELC et la CFFTC. Aucun autre syndicat, même signataire des accords en cours, n’était informé. Les enseignant·es étaient écarté·es de cette négociation qui va pourtant engager leur avenir pour des années). Et bien c’est terminé !

Depuis les résultats de décembre 2018 et la représentativité de la CGT, le SGEC a bien été contraint de nous inviter à cette renégociation. Elle n’est donc plus secrète et nous avons partagé les documents en cours de travail avec FO, la CGC et le Sundep. Les informations sont en ligne sur notre site. Fini les cachoteries….

Ce n’est qu’un exemple, mais bien révélateur. Dans l’intérêt collectif, vous avez eu raison de voter et de faire voter pour la CGT Enseignement privé !

Quels moyens syndicaux ?

Les élections professionnelles permettent de mesurer la représentativité des organisations syndicales. De ces résultats dépendent également les moyens syndicaux mis à disposition par le ministère.

Jusqu’à la fin de cette année scolaire, la CGT Enseignement privé bénéficiait de 9.981 décharges à temps plein dans l’éducation nationale (sur une base de 18h), répartis entre plus de 50 camarades pour faire fonctionner le syndicat en région et au niveau national.

A compter de la rentrée prochaine, compte tenu de notre nouvelle représentativité, nous pourrons disposer de plus de 24 décharges à temps plein.

Cela reste bien inférieur à ce dont bénéficie la Fep-CFDT par exemple (140 décharges à temps plein), mais va augmenter considérablement nos moyens militants.

Il reste maintenant à trouver de nouveaux camarades à qui attribuer les nouvelles missions que nous allons devoir remplir, à les former, et à intégrer tout le monde dans un collectif qui fonctionne déjà bien.

Ces moyens syndicaux doivent être utilisés pour encore mieux défendre l’ensemble des personnels, et a fortiori ceux qui nous ont faite confiance !

4/12/2018 : soir de victoire pour la CGT Public-Privé au rectorat de Rennes
Imprimer cet article Télécharger cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.