30 mars : l’Enseignement privé rejoint l’Enseignement public

Le samedi 30 mars, plusieurs syndicats de l’éducation (FSU, CGT, UNSA, CFDT et SNALC) appellent à manifester.

Pour la CGT, ces manifestations doivent rejoindre celles des Gilets jaunes, des Stylos Rouges, mais également celles de la jeunesse qui défend le climat : « Fin du monde et fin du mois, même combat ! ».

Le mardi 19 mars, des centaines d’écoles ont été fermées. Des dizaines de milliers de professeurs des écoles ont manifesté contre les projets « BLANQUER » de casse de l’éducation, aux côtés des salariés d’autres secteurs professionnels, de « Gilets jaunes » ou de « Stylos rouges ».

Dans l’Enseignement Privé, une large intersyndicale s’est construite depuis plusieurs mois. La CFTC, FO, le SUNDEP, la CGC et la CGT Enseignement privé ont décidé d’un appel très large à rejoindre ces manifestations du samedi 30 mars. Même si la CFDT et le SPELC ont choisi de ne pas appeler à cette journée d’action, l’intersyndicale de l’enseignement privé, qui représente plus de 99% des personnels, va poursuivre ses actions dans les semaines à venir.

Vous trouverez en lien le tract spécifique d’appel à la mobilisation, partout en France, ce samedi 30 mars !

Le tract intersyndical d'appel au 30 mars 2019 en pdf et ci-dessous

« VOUS N’ETES RIEN »

C’est une phrase entendue au Ministère de l’Éducation Nationale à l’occasion d’une audience accordée aux Sept organisations syndicales de l’Enseignement Privé sous contrat alors que NOUS, Snec-CFTC, SNFOEP, Spelc, SUNDEP Solidaires, Synep CGC, Fep CFDT et Sneip-CGT représentons les « quelques » 99% des maîtres du privé sous contrat avec l’Etat !

C’est donc avec ce mépris que nous avons été reçu.es au MEN alors que nous y portions les revendications d’une large intersyndicale à l’écoute du malaise grandissant des enseignant.es du privé sous contrat, qui sont des agents contractuels de droit public.

Face à l’aveuglement du gouvernement envers le corps enseignant que nous représentons, il est de notre responsabilité de réagir vigoureusement et rapidement pour exiger :

  • la revalorisation immédiate des salaires,
  • le refus d’une 2ème HSA imposée,
  • une amélioration de nos conditions de travail,
  • l’équité de traitement entre le 1er et le 2nd degré,
  • la résorption de la précarité particulièrement prégnante dans l’enseignement privé,
  • l’arrêt des réformes en cours qui se traduiront, dans l’enseignement privé, par des licenciements d’enseignant.es.

Ne nous y trompons pas, la loi pour une « école de la confiance » va casser les fondamentaux de l’école de la Nation. Nous sommes scandalisés par le mépris manifeste affiché envers les sept organisations syndicales du privé.

 Nous appelons donc tous ensemble

à la mobilisation du

samedi 30 mars

partout en France

Indignons-nous « NOUS SOMMES 99% » et ce n’est pas RIEN.

Nous ne lâcherons RIEN !

 

Imprimer cet article Télécharger cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.