Agri : demande intersyndicale de rendez-vous à D.Guillaume

Pour faire suite au boycott du CNEA (2 avril), une large intersyndicale public-privé ainsi que la FCPE – soit 13 organisations – demandent à être reçues par Didier Guillaume avant la prochaine réunion programmée le16 avril 2019.

Objet : demande de rendez-vous

Paris, le 05 avril 2019

Monsieur Didier GUILLAUME
Ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation
78, rue de Varenne
75349 PARIS
Monsieur le Ministre,

Le CNEA, convoqué le 2 avril dernier, n’a pas pu se réunir, faute de quorum.

En effet, 74% des organisations représentants les personnels (privé et public), auxquels s’ajoutent les salarié·es de l’agriculture et les parents d’élèves, ont décidé de ne pas siéger.

Elles entendaient, par ce boycott, dénoncer et s’opposer à la modification des grilles horaires des classes de la 4ème aux BTSA, ayant pour but l’augmentation des seuils de dédoublement, malgré les avis négatifs massifs exprimés par les personnels et par les familles.

En plus des représentant.es ayant refusés de siéger, d’autres organisations ont également pris la parole pour dénoncer ce projet conduisant à l’augmentation de seuils de dédoublement de 16 à 19 et de 24 à 27 et à la possibilité d’y déroger par la mention « indicatif ».

Il ne s’agit pas d’une simple modification des seuils mais bel et bien d’une réduction des dotations globales horaires (DGH) pour de nombreuses disciplines qui vont impacter non seulement TOUTES et TOUS les enseignant·es mais également TOUS les jeunes.

Monsieur le Ministre, l’ensemble des organisations signataires de ce courrier – CGT-Agri, FOEnseignement agricole, Fep-CFDT, Fgta-FO, Fnaf-CGT, FO-MFR, SUD Rural-Territoires, Sea-UNSA, Sneip-CGT, SPELC-Agro, Snec-CFTC, Snetap-FSU, et la FCPE – représentent près de 90 % des personnels, mais également une grande partie des parents d’élèves et des salarié·es.

Elles réaffirment leur opposition au projet de modification.

Nous vous demandons, Monsieur le Ministre, de pouvoir nous entretenir avec vous et vous démontrer que ce projet est contradictoire aux ambitions que vous affichez pour l’Enseignement Agricole. D’autres solutions sont possibles pour réduire les postes et seront plus favorables à une augmentation des effectifs dans les lycées agricoles.

Nous souhaiterions vous rencontrer avant le 16 avril, date de reconvocation du CNEA.

Dans l’attente de votre réponse, nous vous prions de recevoir, Monsieur le Ministre, nos respectueuses salutations.

Thomas VAUCOULEUR
Co-Secrétaire Général
CGT-Agri
Christine HEUZE
Secrétaire Générale
FO-Enseignement agricole
Brigitte CASSARD
Secrétaire Nationale
Fep-CFDT
Nathalie BORIES
Secrétaire-adjointe
FGTA-FO
Jocelyne HACQUEMAND
Secrétaire Générale
Fnaf-CGT
Philippe BASCOUL
Secrétaire National
FO-MFR
Dominique BLIVET
Secrétaire national
SUD-Rural territoires
Guy SIGALA
Secrétaire Général
SEA-UNSA
Damien SMAGGHE
Secrétaire National
Sneip-CGT
Séverine COLLE
Responsable Enseignement agricole
SPELC
Estelle CLAVERIE-TICO
Déléguée nationale
Snec-CFTC
Olivier BLEUNVEN
Secrétaire Général Adjoint
Snetap-FSU
Karine AULIER
Représentante FCPE au CNEA
Membre du Conseil d’administration FCPE

 

 

Imprimer cet article Télécharger cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.