Agri : un Directeur général sans aucune volonté de négociation !

Communiqué intersyndical suite à l’audience avec la DGER du 18 juin 2019

Dans un contexte de mouvement social inédit dans l’enseignement agricole, les collègues du public et du privé répondent largement à l’appel à ne pas se rendre aux convocations aux examens.

L’intersyndicale de l’enseignement agricole a été reçue ce jour par la DGER alors que plusieurs rassemblements ont eu lieu devant des centres de correction (ce lundi à Montauban et mardi à Rennes et Chambéry).

Les revendications de nos 9 organisations syndicales portent sur :

  • le retrait de la déréglementation des seuils de dédoublement,
  • la modification de la loi « Liberté de choisir son avenir professionnel »,
  • la mise en place d’un plan de déprécarisation (personnels de catégorie 3, ACB, ACN, …).

Le cabinet du ministre était censé avoir mandaté le Directeur général pour négocier.

Après 2 h de réunion, malgré nos demandes réitérées de propositions concrètes pour une base de négociation pour une sortie de crise, le résultat est alarmant.

Aucune écoute ! Aucune proposition ! Aucune amorce de négociation ! Aucune volonté de sortir du conflit !

La DGER n’a pas pris la mesure de la gravité de la situation

Pour les organisations syndicales, l’enseignement agricole est dans l’impasse à court terme et à long terme. Les organisations syndicales appellent donc les collègues à renforcer le mouvement social et à participer massivement à des rassemblements devant les centres de corrections.

L’intersyndicale en appelle dorénavant à la sagesse du ministre et à celle de sa directrice de cabinet pour prendre la mesure de la crise et à faire enfin des propositions sérieuses afin d’en sortir.

Imprimer cet article Télécharger cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.