Panneau d’infos n°110 : AESH, Formation, Retraite

Panneau_dinfo-110

Rentrée chaotique, précarité maintenue

Il y a urgence à entendre les besoins des AESH !

Contrairement à ce que voudrait laisser entendre la communication du gouvernement, les Accompagnant·es des Élèves en Situation de Handicap (AESH) vivent une dégradation de leurs conditions de travail : temps incomplets subis, contrats massivement non-renouvellés, acomptes  indécents au regard des salaires non versés, affectations aberrantes, attente insupportable de documents administratifs, …

Depuis la rentrée, un peu partout en France, les AESH s’organisent et se mobilisent.

Les revendications portent sur :

  • le réemploi de tou·tes les AESH,
  • une meilleure gestion administrative (pour des contrats et AESH_Collectif_CGT-Educdes avenants à jour, des salaires versés, …),
  • le maintien des accompagnant·es dans le respect des notifications MDPH,
  • une formation professionnelle de qualité sur le temps de travail, initiale et continue, spécifique et qualifiante,
  • la création d’un nombre d’emplois nécessaires pour couvrir tous les besoins

et surtout

  • une revalorisation immédiate des salaires
  • la création d’un véritable statut pour les AESH.

2019-11-20_AESH_Mobilisation

–  142 €

C’est, selon nos calculs, la perte mensuelle brute qu’un·e salarié·e OGEC (strates 1 à 4) subira avec la mise en place de la réforme des retraites !

– 444 €

C’est, selon nos calculs, la perte mensuelle brute qu’un·e enseignant·e (régime ARRCO-AGIRC) subira avec la mise en place de la réforme des retraites !

A n’en pas douter les personnels de l’enseignement privé sont très largement perdants avec ce projet !

Focus sur la formation professionnelle des personnels OGEC

La formation des personnels OGEC est prévue par la Convention Collective EPNL (section 9) aux articles 3.6 et 4.2.

Une formation peut être de différentes natures :

  • formation diplômante,
  • formation liée au développement de compétences,
  • formation visant au maintien dans l’emploi
  • formation favorisant l’adaptation à son poste de travail.

Tout·e salarié·e bénéficie d’une formation reconnue et valorisée par période de 5 ans (limité à trois valorisations dans chaque strate).

L’employeur appelle « valorisation » toute modification de la classification, une évolution de poste ou à défaut l’attribution de 25 points (soit 36,98 € brut/mois).

Pour la CGT, chaque départ en formation devrait être valorisé par l’attribution de points ou l’acquisition de degré(s) supplémentaire(s), permettant d’améliorer les salaires (qui ne sont pas si élevés…) et de reconnaître les compétences acquises par le·la salarié·e.

Selon la Convention Collective, le départ en formation est prévu lors de l’entretien professionnel, est formalisé dans le cadre d’une procédure de départ en formation et  » prévoit ses conséquences « .

Chaque salarié·e doit donc se saisir de cette occasion pour faire reconnaître son professionnalisme !

Pour toute demande d’information, nous contacter à ogec@cgt-ep.org

Le panneau n°110 en version pdf
Imprimer cet article Télécharger cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.