Retraites – Enseignant·e – Femme – Jeune : le triplé perdant !

Analyse selon les données disponibles au du 24/01/2020

La TRÈS grosse arnaque du pseudo-retrait de l’âge pivot

Ne lisez pas les 129 pages du projet de loi ou les 1 029 de l’étude d‘impact, l’essentiel tient dans les pages 8 et 197 et l’introduction d’un âge d’équilibre à faire pâlir les moins de 20 ans.

Au revoir l’âge pivot, bienvenue à l’âge d’équilibre

Le départ à 62 ans aux oubliettes et des coefficients de minorations BIEN pires que des malus. L’idée est simple : on vous enlève une part de votre retraite définitivement alors que ces points ont été acquis par vous et par votre travail.

Nos comparaisons «Système actuel / ce que nous vend Macron»

Simulations faite pour des enseignant·es nés en 2004, la femme prenant l’ensemble des droits enfants, réalisant une carrière complète et subissant complètement la réforme. Leur âge d’équilibre est de 67 ans et 5 mois.
 

Ça sert vraiment à quelque chose de négocier avec ce gouvernement ou c’est pour faire illusion ?

Simulations disponibles sur demande …
Retraites - Enseignant·e - Femme - Jeune : le triplé perdant ! en version imprimable
Imprimer cet article Télécharger cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.