Panneau d’infos n°114 : Salaires OGEC, DUER, Reprise ?

Personnels OGEC  et rémunération

 

Par décision du Collège employeur dans un courrier daté du 12 mai, tous les personnels OGEC ont vu leur rémunération maintenue à 100 %, même celles et ceux en activité partielle. A partir du 1er juin, les choses évoluent. Les salarié·es en activité partielle percevront 84% de leur salaire net. (sauf accord local ou nouvelle décision du Collège employeur).  Si le télétravail est possible, c’est 100% du salaire.

A l’heure actuelle, pour le mois de juin, si le·la salarié·e n’a pas de mode de garde d’enfant, il·elle peut être placé·e en activité partielle (sur justification). De même s’il·elle est une personne vulnérable ou vit avec une personne vulnérable.

Concernant l’activité partielle, la FNOGEC invite à la plus grande prudence et on le comprend. Pour tou·tes les salarié·es financé·es par le forfait d’externat, faire valoir l’activité partielle reviendrait à demander un double financement public…

Pour la CGT, tou·tes les personnel·les devraient voir leur salaire maintenu, les recettes des établissements (forfait d’externat et contributions des familles) étant maintenues.

Dans le même temps, on apprenait, dans un communiqué de la CEPNL du 11 mai qu’il n’y aurait aucun accord sur l’évolution salariale au niveau de la branche, suite à la situation sanitaire (et les risques financiers pour certains établissments) et du fait de l’impossibilité de réunir les partenaires sociaux (sic) depuis la contestation par la CGT de la représentativité, validée par la Cour administrative d’appel de Paris du 4 avril 2019. Tous les motifs sont bons  pour faire porter le chapeau à notre organisation, peut-être parce que nous dérangeons… Dans le même temps, la FNOGEC n’hésite pas à faire savoir le 20 mai que « les organisations syndicales représentatives (FEP CFDT, FD CFTC  SPELC) » ont pris des décisions dans les commissions paritaires EEP.

Une fois de plus, l’enseignement catholique fait clairement preuve de mauvaise foi.

Localement, il reste encore les NAO dans les établissements (là où c’est possible) !

DUER (Document Unique d’Évaluation des Risques)

Si votre établissement possède un CSE, l’employeur à l’obligation de le consulter sur le protocole de reprise. C’est le rôle du CSSCT.

L’avis des élu·es est consultatif. L’employeur doit fournir tous les documents sur les protocoles sanitaires et les mesures mises en place dans l’établissement sur les gestes barrières. Le protocole sanitaire du gouvernement est le minimum.

Le document de la direction est modifiable en réunion et le vote consultatif doit apparaitre dans le PV de réunion.

L’employeur a l’obligation de compléter le DUER lors de toute décision d’aménagement important modifiant les conditions de travail. Ce document est particulièrement important en cette période.

Reprise progressive… A-t-elle un sens?

Le 28 mai, le 1er ministre annonçait la réouverture des établissements, à partir du 2 juin, pour toutes les écoles, les collèges (de la 6e à la 3e en zone verte, les 6e et 5e en zone orange) ainsi que pour les lycées.

Jolie annonce médiatique mais qui dans les faits  se réduira à bien peu de chose. Du fait des protocoles et des contraintes de nettoyage, le nombre d’élèves accueilli restera faible et seulement certains jours par semaine. Comment imaginer que cela constitue une reprise sérieuse? Que d’énergie dépensée , et pour quel résultat?

Les délais (courts) et les directives (floues) laissent craindre une gestion locale sans cohérence.

A s’entêter, sans écouter, nos dirigeants continuent de se discréditer. L’annulation de l’oral de français en 1ère, que la CGT EP demandait, en est la preuve flagrante. Le ministre aurait pu épargner un long moment d’inquiétude aux élèves et enseignant·es concerné·es.

1417       

C’est le nombre de démissions d’enseignant·es pour l’année 2017/2018.*
Ce nombre est multiplié par 3,5 en 5 ans.

La moitié est des stagiaires, un quart des titulaires de moins de 5 ans d’ancienneté. Ceci en dit long sur nos conditions d’exercice. Il  faut absolument que l’école de demain change. Agissons pour!

* source : note d’information de la DEPP du 15 mai 2020

Panneau d'infos n°114 : Salaires OGEC, DUER, Reprise ? en version imprimable

 

Imprimer cet article Télécharger cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.