Agri – Le paritarisme : c’est avec la CGT !

COMMUNIQUÉ – COMMUNIQUÉ – COMMUNIQUÉ

Ce mardi 29 septembre 2020 , les différentes instances vont se réunir pour établir les futures conditions de travail et de carrière de VOUS, personnels de droit privé.

La CGT, qui défend VOS droits et qui ne satisfera jamais de modalités revues à la baisse, n’a intentionnellement pas été invitée à cette réunion, alors que c’est son droit !

A travers la CGT, c’est VOUS qui êtes exclus de ce processus de renégociation ! Stop à l’entre-soi !

Cependant, la CGT, signataire des anciennes conventions CNEAP et GOFPA ne souhaite pas bloquer cette négociation malgré sa non-invitation et est prête à signer un projet de convention qui garantirait :

  •  Des fiches de postes et des classements indiciaires en accord avec la mission principale : respect du cœur de métier
  • Des possibilités d’évolution professionnelle et de reconversion pour tous et toutes pour évoluer dans son métier ou un autre
  • La création d’un mouvement de l’emploi interne transparent et équitable : pouvoir changer d’établissement avec maintien des acquis
  • Des grilles de salaires au minima des anciennes : pas de baisse de salaire
  • La remise en place des accords sur le temps de travail (notamment le 35h) : pas de travail en plus
  • Le maintien de l’indemnité de départ à la retraite

Pour que vos droits soient respectés, faites remonter massivement votre avis à votre représentant·e du personnel et  à la Commission Mixte Paritaire  – 277 Rue Saint-Jacques, 75005 Paris

Montreuil, le 26/09/2020

DÉCLARATION LIMINAIRE  CGT DU 29 SEPTEMBRE 2020 – COMMISSION  MIXTE PARITAIRE  réunie au CNEAP

 Pour une négociation loyale de la nouvelle Convention Collective

Le syndicat National de l’Enseignement Initial Privé – SNEIP – est particulièrement outré des pratiques d’une partie de l’administration et des « partenaires sociaux » qui, sans vergogne, discrimine notre organisation syndicale en nous évinçant des négociations. Alors même que l’annulation des arrêtés de représentativité de 2017 oblige à revenir à ceux de 2013, où nous étions représentatifs !

Oui, nous sommes scandalisés et nous ne laisserons pas faire face à cette situation déloyale.

Non, nous ne sommes pas en présence d’une erreur matérielle, car lorsque l’erreur perdure et s’accentue elle relève dès lors de la faute caractérisée. Les négociations sur les salaires, le temps de travail, la gestion de la prévoyance, la négociation d’accords collectifs… sont l’affaire de tous et de toutes dans l’intérêt de l’ensemble du personnel et des établissements.

Notre colère est faible à coté de notre détermination.

Pour mémoire, nous étions signataires de cette ancienne convention collective, ainsi que la CGC, dénoncée unilatéralement par les organisations patronales. Et nous avons officiellement soutenu le rapprochement des 2 branches agricoles.

Porter atteinte ainsi à notre organisation syndicale, c’est faire du tort à l’ensemble des salariés de cette branche par un déficit de chances.

Il est bien évident qu’en l’état actuel des choses, nous ferons publicité de ces agissements auprès de nos instances fédérales et confédérales et auprès de la Direction de ce ministère avec copie aux services du Premier Ministre.

Ce dernier, indiquait voici quelques semaines, que l’intendance ne suivait plus. Nous constatons avec émoi et déception que nous n’en sommes plus à ce niveau-là désormais.

Nous demandons instamment que nous puissions occuper – ainsi que tous les partenaires sociaux –  pleinement notre place au sein des délégations qui négocient la nouvelle convention collective de la branche de l’enseignement privé agricole.

SNEIP - CGT enseignement privé Case 544 - 263 rue de Paris
93515 Montreuil CEDEX
Coordination Agricole : 06-08-18-69-87 – agricole@cgt-ep.org
Le communiqué en version imprimable
La déclaration liminaire en version imprimable
Imprimer cet article Télécharger cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.