Point d’indice : le gouvernement doit immédiatement négocier !

 

À quelques heures de la grève du 17 mars sur les salaire et à quelques semaines du 1er tour des Présidentielles, le gouvernement annonce subitement une augmentation du point d’indice.

Que remarquons-nous :

  • Rien n’est fixé : ni la date de mise en œuvre, ni le montant. Les promesses n’engageant que celles et ceux qui y croient.
  • Une fois de plus, les agents sont éjecté·es des discussions. Les organisations syndicales sont exclues de toute décision concrète. Il n’est plus possible de négocier quoi que ce soit, y compris dans le cadre des obligations légales de l’employeur-État. Le mépris et la prise de décisions hors-sol continuent.
  • Il s’agit d’ « un fait du Prince » dont on imagine sans peine qu’elle est à visée électoraliste.

Ci-dessous les 2 communiqués de l’intersyndicale Fonction publique sur l’annonce du dégel et sur l’absence de négociations ouvertes dans le cadre du préavis pour le 17 mars .

Communiqué du 15 mars 2022

Communiqué du 14 mars 2022

Préavis de grève dans la Fonction publique : la ministre doit négocier !

Nos organisations syndicales représentant la majorité des agents de la Fonction publique ont déposé le 16 février dernier un préavis de grève pour la journée du 17 mars, portant notamment sur les revendications d’augmentation des salaires et des pensions.

Nos organisations soulignent qu’à ce stade la ministre de la Transformation et de la Fonction publiques n’a toujours pas mis à profit ce délai de préavis pour ouvrir des négociations. La législation prévoit pourtant explicitement que « pendant la durée de préavis, les parties intéressées sont tenues de négocier ».

Nos organisations demeurent disponibles, comme elles l’ont toujours été, et appellent la ministre à ouvrir sans délai des négociations portant sur les légitimes revendications des agents de la Fonction publique.

Montreuil, le 14 mars 2022

Imprimer cet article Télécharger cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.