Salaires et inflation : à combien devrait s’élever notre rémunération?

 

En ces temps d’élections où les promesses fleurissent à bon train, voici une petite étude qui permettra à chacun d’attendre sereinement (ou pas?) les annonces de notre gouvernement sur les revalorisations salariales.

Cette comparaison s’effectue sur la période 2001-2021, puisque les chiffres de l’inflation pour 2022 ne sont pas encore connus (sur l’année entière, puisqu’à l’heure de l’écriture de cet article, nous en sommes à +5,2 % sur 1 an)

Les données en euros courants

SMIC et Point Fonction Publique

2001

2021

Variation

SMIC horaire

6,67 €

10,85 €

62,67 %

Point Fonction Publique

51,4576 €

56,2323 €

9,28 %

Salaire certifié 1er échelon

1 496,56 €

1 827,55 €

22,12 %

Inflation 2001-2021 (données officielles INSEE)

28,70 %

Lecture du tableau : en 2001, le SMIC était à 6,67 € de l’heure ; en 2021 à 10,85 € soit une augmentation de 62,67 % ; dans le même temps, le point d’indice a augmenté de 9,28 %. De même avec les revalorisations indiciaires, les salaires (échelon 1 en début de carrière) ont augmenté de 22,12 %.

Mais c’est sans compter l’inflation ; le tableau suivant donne les informations en euros constants (1 € en 2001 n’est pas égal à 1 € en 2021, ce serait plutôt 1,29 €…)

Les données en euros constants

SMIC et Point Fonction Publique

2001

2021

Variation

SMIC horaire

8,58 €

10,85 €

26,39 %

Point Fonction Publique

66,23 €

56,2323 €

-15,09 %

Salaire certifié 1er échelon

1 926,07 €

1 827,55 €

-5,12 %

Inflation 2001-2021 (données officielles INSEE)

28,70 %

Lecture du tableau : le point d’indice en 2001 valait 66,23 € en euros de 2021. Et donc avec l’inflation, le point d’indice a baissé de 15,09 %. Les revalorisations indiciaires atténuent cette dégringolade puisque les salaires ont baissé de 5,12 % (pour le 1er échelon).

Pour l’ensemble de la grille indiciaire (certifiés, PLP, PEPS et PE), si le point d’indice avait suivi l’inflation :

Échelon

Indice

Salaire brut mensuel théorique

Salaire brut mensuel actuel

Différence

1

390

2 352,06 €

1 827,55 €

-524,51 €

2

441

2 659,63 €

2 249,87 €

-409,77 €

3

448

2 701,85 €

2 270,17 €

-431,68 €

4

461

2 780,25 €

2 285,26 €

-494,99 €

5

476

2 870,72 €

2 322,22 €

-548,50 €

6

492

2 967,21 €

2 380,52 €

-586,69 €

7

519

3 130,04 €

2 507,05 €

-623,00 €

8

557

3 359,22 €

2 643,45 €

-715,77 €

9

590

3 558,24 €

2 798,08 €

-760,15 €

10

629

3 793,45 €

2 947,51 €

-845,94 €

11

673

4 058,81 €

3 153,69 €

-905,11 €

 

Une des raisons de la crise de recrutement dans l’Éducation Nationale prend tout son sens ici (sans évoquer les conditions de travail, la reconnaissance, le recul du concours dans le parcours des études, etc.).

La CGT EP revendique une augmentation des salaires de 400 euros nets par mois, en plus de la revalorisation du point d’indice, tout cela « juste » pour rattraper ce que notre profession a perdu depuis 20 ans.

Est-ce si déraisonnable que cela ?

Document en version imprimable
Imprimer cet article Télécharger cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.