Revalorisations dans l’Éducation nationale : mais comment peut-on y croire ?

Revalorisations dans l’Éducation nationale : mais comment peut-on y croire ? en version imprimable

Les personnels de l’Éducation nationale sont très mobilisés contre la réforme des retraites et particulièrement les enseignant·es qui ont beaucoup à perdre de l’aveu-même du gouvernement.

Pour éteindre l’incendie, le ministre use de communication, brandit 500 millions alloués dès 2021 et vend un calendrier de « concertations » pour évoquer les revalorisations et le métier.

Pour la CGT, ces postures sont opportunistes. Les pistes sont floues et nettement insuffisantes pour des personnels touchés depuis des années par le gel du point d’indice. Les premières réunions ministérielles confirment que la promesse des 10 milliards s’est envolée et que le ministre cherche à imposer des contreparties aux « revalorisations ».

Si depuis l’avis du Conseil d’État, le ministre est devenu muet, nous, nous devons donner de la voix !

La CGT appelle l’ensemble des personnels à poursuivre et amplifier la mobilisation sous toutes ses formes et à être massivement en grève le jeudi 06 février 2020

Imprimer cet article Télécharger cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.