1, 2, 3, 4ème jour de grève et d’action : les AESH restent déterminé·es dans leurs revendications

 

Mardi 19 octobre, les AESH avec les personnels de lÉducation nationale ont démontré que la mobilisation sintensifie, le nombre de grévistes progresse.

Ils et elles ont manifesté, se sont rassemblé·es en assemblée générale, ont été reçu·es (ou pas) en audience. Il a été fait la démonstration aujourdhui que lheure nest ni à la résignation ni à lacceptation dune grille indiciaire minable.
En France, ce sont plus de 80 rassemblements et manifestations avec plus de 3000 personnes réunies devant le ministère.

Dans les BouchesduRhône pas moins de 9 rassemblements, des centaines de personnels à Bordeaux, Lyon, Toulouse, ClermontFerrand, Lille, Beauvais, ChalonsurSaône, Limoges, Nantes, Laval, Montpellier, Nancy, Perpignan, Béziers, Nice, Toulon, Grenoble, Caen, Châteauroux, Poitiers, Reims, Quimper et dans bien dautres départements : les AESH sont déterminé·es à faire entendre leur colère.

Des audiences refusées ou accordées mais se cantonnant à des réponses stériles ont été suivies ou précédées dassemblées générales. Les AESH réaffirment quils·elles sont des professionnel·les devant réaliser des gestes techniques, adopter des postures expertes pour contribuer à la réussite de la scolarisation des élèves en situation de handicap. Ils·elles ne sont ni ATSEM, ni animateur·trices jeunesse et sport, ni aides à domicile ni agent·es dentretien, ni agent·es administratif·ves, ils·elles ont un métier qui doit être reconnu par le salaire et le statut.

Les revendications restent identiques :

  • création dun véritable statut de la Fonction publique avec une augmentation des rémunérations sur toute la carrière,
  • garantie de la possibilité de contrats à temps complet,
  • abandon des PIAL et la politique de mutualisation des moyens,
  • recrutement massif permettant aux élèves en situation de handicap de bénéficier dun accompagnement à la hauteur des besoins.

Les AESH se prononcent fortement pour une poursuite du mouvement. Les différentes actions rendent visibles leurs conditions de travail et de rémunération.

Force est de constater que le rapport de force se construit progressivement. Lintersyndicale ne manquera pas de se réunir très rapidement pour continuer à soutenir la construction du mouvement.

Imprimer cet article Télécharger cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.