EPNL – NAO 2022 : c’est parti !

 

Consulter le rapport NAO 2022 des employeurs (publié le 21.02.22)

Mardi 15 mars s’est tenue la première réunion en présentiel dans le cadre des Négociations Annuelles Obligatoires (NAO) au niveau national de la branche EPLN.
L’ensemble des « partenaires sociaux » était présents, ainsi que les employeurs.
La délégation CGT était composée de Christine Fourage ( ens. sup), David Bonel (bureau national, responsable du collectif OGEC) et Medhi Raitière ( personnel OGEC, académie de Nantes).

 

Nos revendications que nous avons portées :

  • Suppression de la strate I qui n’est pas représentative du travail effectué par les salarié·es et est sous-évaluée. Les personnels ayant 4 et 5 degrés sont sous le SMIC !
  • Revalorisation de la base strate II à 1000 points.
  • Uniformiser la valeur des degrés dans la strate II à 30 points. Pour la CGT, avant toute discussion sur une augmentation de la valeur du point, il est essentiel d’augmenter le nombre de points lié à la strate II. Ces salarié·es sont aussi celles et ceux qui du fait des temps partiels peuvent être rémunérés sous le seuil de pauvreté.
  • Revalorisation de la base strate III à 900pts.
  • Revaloriser l’ancienneté à 10 points par année.
  • Pour que la prise en compte de la progression en compétence des salarié·es se fasse dans tous les cas et pour que tous les personnels OGEC voient leurs carrières évoluer, nous formulons la proposition qu’une augmentation de 3 degrés soit accordée au minimum tous les 5 ans pour les strates II et de 1 degré pour les Strates III.

Au regard des statistiques, il est clair qu’une grande partie des salarié·es strate II ne voit jamais leurs degrés évoluer et restent au minimum de leur grille. En fonction de l’ancienneté, mise à niveau immédiate des personnels OGEC qui n’auraient pas vu leurs classifications augmentées dans ces proportions.

  • Pour les salarié·es à temps partiel, la CGT demande que soit octroyé des points d’indice supplémentaires intégrés dans le salaire de base à savoir :
      • En dessous de 1200 points du salaire de base : 40 points
      • De 1200 points à 1500 points : 20 points
      • De 1500 points à 2000 points : 10 points
      • De 2000 points à 2500 points : 5 points
      • Au-delà de 2500 points : 0 point
  • Harmonisation de la période de référence des congés payés et annualisation, caler période de référence des congés payés sur celle de l’annualisation à savoir du 1er septembre au 31 août.
  • Au regard de la baisse du pouvoir d’achat des salarié·es, la CGT demande à ce que la valeur du point soit augmentée de 6 %. Le diaporama des employeurs le rappelle clairement : en 5 ans le SMIC a été augmenté de 10.39% et le point sep seulement de 5,2 % !
  • Une négociation sur l’égalité professionnelle avec prise en compte d’un objectif en ce qui concerne le temps partiel et l’évolution de carrière.
  • Mise en place d’un accord de branche sur le forfait mobilité durable.

La CGT Enseignement Privé porte la voix des personnels auprès des employeurs, et même si ces derniers ont du mal à comprendre ces revendications ou feignent de ne pas les comprendre ….
A ce jour rien n’est encore arrêté.

Le collège employeur propose une augmentation de 1,5 % de la valeur du point au 1er avril 2022 et 1 % au 1er septembre 2022 ainsi qu’une augmentation des bases des strates 1 et 2 devrait augmenter… à voir.

Prochaine réunion : le 30 mars 2022.

Imprimer cet article Télécharger cet article

Une réaction

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.